Search

Loading...

27 March 2015

BOOK: Xavier PREVOST, Jacques Cujas, Humanist Legal Scholar [Travaux d'Humanisme et Renaissance, 541] (Geneva, Droz, April 2015), XVI + 592 p., ISBN 13978-2-600-01814-2, € 93,84



Nomôdos announced the publication by Droz (Series 'Travaux d'Humanisme et de Renaissance', vol. 541)  of the prize-winning doctoral thesis by Xavier Prevost (Professor of legal history, Bordeaux) on the French humanist Jacques Cujas. The publisher's website offers the possibility to buy a PDF of the work, including several non-printed annexes (total pages XVI + 864).

Summary
Jacques Cujas apparaît comme l’un des principaux représentants de l’humanisme juridique, courant qui introduit l’idée d’évolution dans la construction du droit et des institutions. Au fil de ses professorats, Cujas poursuit la critique humaniste en portant à son apogée la méthode historique. Il cherche à rétablir les textes dans leur version d’origine par la recherche des interpolations, tout en intégrant les dispositions commentées dans la longue durée. Il s’appuie tant sur sa maîtrise de la doctrine juridique, que sur sa vaste culture littéraire et philosophique. Ses travaux de philologue et d’éditeur restent d’utiles références, sans même évoquer ses reconstitutions commentées des ouvrages des juristes romains ou son analyse critique du corpus juris civilis. L’érudition ne tient cependant pas Cujas trop éloigné de la pratique, comme le prouvent ses consultations ou son étude de la féodalité. Soumis à l’épreuve de l’humanisme cujacien, le droit ressort transformé de la confrontation.
 Table of Contents:
Sommaire
PRÉFACE
REMERCIEMENTS 
INTRODUCTION

PROLÉGOMÈNES. LA VIE ET LES OEUVRES DE JACQUES CUJAS
VIE DE JACQUES CUJAS
I. Jacques Cujas avant l’enseignement
§1 : Les origines
A. Éléments sur la famille Cujeus
1. La provenance géographique 
2. L’appartenance sociale
B. Éléments sur l’enfance de Jacques Cujeus
§2 : Les études 
A. La formation scolaire 
1. Les humanités
2. Les études de droit 
B. La formation personnelle
II. L’enseignement de Jacques Cujas
§1 : Les professorats de l’affirmation 
A. Le conflit de l’ascension : de Toulouse au départ pour Bourges
1. Le cours libre d’Institutes à Toulouse (1547 – oct.1554)
2. L’affaire Cujas
3. Le professorat de Cahors (oct. 1554 – été 1555) 
B. L’ascension dans les conflits : de l’arrivée au retour à Bourges
1. Le premier professorat de Bourges (sept. 1555 – été 1557)
2. Le premier professorat de Valence (janv. 1558 – nov. 1559)
§2 : Les professorats de la renommée
A. De la reconnaissance à la prééminence : Bourges et Turin
1. Le deuxième professorat de Bourges (nov. 1559 – été 1566)
2. Le professorat de Turin (oct. 1566 – août 1567) 
B. La reconnaissance de la prééminence : les derniers professorats 
1. Le second professorat de Valence (sept. 1567 – juin 1575)
2. Le troisième professorat de Bourges (juin 1575 – 4 oct. 1590)
III. Jacques Cujas en dehors de l’enseignement
§1 : Les charges extra-universitaires 
A. Les charges judiciaires
1. Conseiller au parlement de Grenoble
2. Conseiller au présidial de Bourges
B. Les charges « politiques »
1. Conseiller du duc de Savoie
2. Conseiller du duc d’Alençon
§2 : La vie personnelle
A. La famille de Jacques Cujas
1. Le premier mariage
2. Le second mariage 
B. La religion de Jacques Cujas
1. L’hypothèse du protestantisme
2. La thèse d’une « sensibilité religieuse d’entre-deux » 
OEUVRES DE JACQUES CUJAS
I. Jacques Cujas éditeur 
§1 : La quête des sources
§2 : L’édition de sources
A. Les éditions simples
1. Les compilations jurisprudentielles pré-justiniennes 
2. Le Code Théodosien
3. Le droit byzantin post-justinien 
B. Les éditions glosées ou commentées
1. Les sources pré-justiniennes
2. Les sources justiniennes
3. Les sources post-justiniennes
II. Jacques Cujas édité
§1 : La vigueur des éditions parues du vivant de Jacques
Cujas
A. Les multiples rééditions
B. Les premiers recueils d’oeuvres intégrales
§2 : La vitalité des éditions posthumes
A. Les éditions antérieures à celle de Fabrot
B. Les éditions de référence
1. L’édition de Fabrot (Paris, 1658)
2. Les éditions italiennes du XVIIIe siècle (Naples, 1722-1727 ; Naples, 1758 ; Venise-Modène, 1758-1783)
C. Les éditions du XIXe siècle
PREMIÈRE PARTIE. L’HUMANISME JURIDIQUE DE JACQUES CUJAS

CHAPITRE PREMIER. LA POURSUITE DE LA CRITIQUE HUMANISTE 
Section I. Une position nuancée à l’égard de la doctrine antérieure
§1 : L’utilisation généralisée mais critique des glossateurs
A. La Grande glose comme base de travail
1. Le recours constant à la glose
2. La défense du travail des glossateurs
B. Le dépassement de la Grande glose
1. Les différences de méthode
2. Les critiques répétées
§2 : L’utilisation limitée et critique des commentateurs
A. Une prise en considération variable
1. La relative importance de Bartole
2. L’effacement des autres commentateurs
B. Une critique mesurée
1. Attaques et analyses divergentes
2. Louanges et analyses partagées
Section II. Une position distinctive au sein de la doctrine humaniste
§1 : La place de Jacques Cujas parmi les méthodes de l’humanisme
A. L’humanisme juridique de Jacques Cujas face à la diversité des courants méthodologiques
1. Le courant historiciste
2. Le courant systématiste
3. Le courant des praticiens 
B. L’humanisme de Jacques Cujas à travers ses références littéraires et philosophiques
1. La culture classique de Jacques Cujas
2. L’éclectisme de Jacques Cujas
§2 : L’opinion de Jacques Cujas sur les juristes humanistes 
A. Les prises de position « scientifiques »
1. Des analyses partagées
2. Des analyses rejetées
B. Les prises de position polémiques
1. La critique de ses adversaires
2. La louange des partisans de sa méthode
Conclusion du chapitre
CHAPITRE 2.. L’APOGÉE DE L’HUMANISME HISTORICISTE
Section I. Le rétablissement du texte
§1 : La critique externe
A. Les sources latines
1. Les différentes versions du corpus juris civilis
a. La place particulière de la Florentine
b. Les variantes manuscrites et imprimées
2. Les autres sources juridiques
3. Les sources littéraires
B. Les sources grecques
1. La correction des textes latins
2. La reconstitution des textes grecs
§2 : La critique interne
A. La forme du droit
1. Le critère stylistique
2. Le critère grammatical et orthographique
B. Le fond du droit
1. Le critère historique
2. Le critère logique
§3 : La critique nuancée du travail de Tribonien
A. Le rejet des interpolations
1. L’opinion de Jacques Cujas
2. Les excès de certains humanistes
B. Le rejet d’une condamnation systématique
1. La défense du travail du compilateur
2. L’existence de modifications non triboniennes
Section II. Le rétablissement du contexte
§1 : Une nouvelle méthode fondée sur l’Histoire
A. La reconstitution des oeuvres classiques
1. Le plan historique de l’ouvrage
2. Le sens historique des fragments
B. La détermination de la logique du corpus juris civilis
1. La justification du plan des compilations
2. Les limites du plan des compilations
§2 : Une interprétation rénovée par l’Histoire
A. Un bouleversement : l’interprétation historico-exégétique du droit romain
1. L’analyse historique comme référentiel interprétatif 
2. L’analyse exégétique complémentaire 
B. Une technique novatrice de conciliation des contradictions : l’analyse historique du corpus juris civilis
1. La conciliation par l’histoire du droit romain 
2. La conciliation par la critique historique des textes 
Conclusion du chapitre
CONCLUSION DE LA PARTIE

SECONDE PARTIE. LA PRATIQUE JURIDIQUE CHEZ JACQUES CUJAS

CHAPITRE PREMIER. LE DROIT DES SUCCESSIONS EN PRATIQUE
Section I. Le recours axiomatique au droit romain 
§1 : L’exemple de la succession testamentaire
A. La validité du testament
1. Les témoins
2. Le cas particulier des militaires
B. La désignation des héritiers
1. L’institution d’héritier
2. Les substitutions
§2 : L’exemple des legs et fidéicommis
A. La portée des legs et fidéicommis conditionnels
1. Cas d’un legs conditionnel 
2. Cas d’un fidéicommis conditionnel
B. La transmission des legs et fidéicommis
1. Cas de transmission d’un legs
2. Cas de transmission d’un fidéicommis
Section II. Le recours nécessaire à des sources complémentaires et concurrentes
§1 : Les dispositions successorales du « droit français »
A. Les coutumes du royaume
1. Force des coutumes successorales 
a. Face au droit romain
b. Face à une convention privée 
2. Exemples d’application de coutumes successorales 
B. La législation royale
1. L’insinuation d’une donation à cause de mort
2. Les dispositions testamentaires au profit d’un tuteur ou d’un curateur
3. L’étendue des substitutions fidéicommissaires
§2 : Les successions en droit féodal
A. Le régime exposé par Jacques Cujas
1. La détermination de l’héritier
2. La concurrence entre héritiers
B. Les cas pratiques résolus par Jacques Cujas
1. Le droit applicable à une dévolution testamentaire de biens nobles
2. L’étendue de la liberté testamentaire à l’égard d’une succession féodale
§3 : Le cas particulier d’une succession de droit public
A. Le risque de vacance du trône de Portugal 
B. Les solutions proposées par Jacques Cujas
1. Les droits de proximité et de représentation
2. La loi salique et la création d’un nouveau roi
3. L’adoption d’un héritier au trône
Conclusion du chapitre
CHAPITRE 2. LE DROIT FÉODAL, ENTRE PRATIQUE ET CRITIQUE HISTORIQUE
Section I. L’analyse historique du fief
§1 : Les fondements romains 
A. Le rejet de la théorie médiévale du domaine divisé
1. La théorie pratique des commentateurs
2. La critique romaniste de Jacques Cujas
B. L’adoption d’une définition romaine du fief
1. Le débat sur l’origine du fief
2. Le fief comme usufruit
§2 : Les transformations pratiques ultérieures
A. Un usufruit avec charges
1. Fief, noblesse et obligation militaire
2. Fief, fidélité et obligations pécuniaires 
B. Un usufruit héréditaire
1. De la concession à temps à la concession à vie
2. La concession de l’hérédité
Section II. Les pratiques de dessaisissement du fief 
§1 : Le dessaisissement volontaire : la vente du fief
A. Le droit de cession
1. Un usufruit cessible
2. La situation de l’acquéreur
B. Les droits de retrait 
1. Le retrait lignager
2. Le retrait féodal
§2 : Le dessaisissement forcé : la perte du fief
A. Les causes de la saisie
1. La négation de la foi 
2. La rupture de la foi
B. La procédure de la saisie
1. L’action du seigneur
2. La défense du vassal
Conclusion du chapitre
CONCLUSION DE LA PARTIE

CONCLUSION

ANNEXES
1. Les oeuvres de Jacques Cujas
1.1. Dates de publication des ouvrages et Dates des cours
publiés
1.2. Table de concordance des tomes des éditions de référence.
1.3. Découpage de l’édition de Prato, 1836-1844
1.4. Découpage de l’édition de Prato, 1859-1871 et Turin-
Paris, 1874
1.5. Tableau de présentation synthétique des ouvrages de Jacques Cujas
2. Les références citées par Jacques Cujas
2.1. Tableaux généraux
2.1.1. Auteurs cités par Jacques Cujas : Tableau général par ordre alphabétique
2.1.2. Auteurs cités par Jacques Cujas : Tableau général par nombre de références 
2.2. Regroupement par période
2.2.1. Auteurs de l’Antiquité cités par Jacques Cujas
2.2.2. Auteurs du Moyen Âge cités par Jacques Cujas 
2.2.3. Auteurs des Temps modernes cités par Jacques Cujas
2.3. Regroupement par activité
2.3.1. Les juristes cités par Jacques Cujas
2.3.1.1. Tableau général des juristes cités par Jacques Cujas
2.3.1.2. Les glossateurs cités par Jacques Cujas
2.3.1.3. Les commentateurs cités par Jacques Cujas
2.3.1.4. Les juristes humanistes cités par Jacques Cujas 
2.3.1.5. Les juristes byzantins cités par Jacques Cujas 
2.3.2. Les références extra-juridiques de Jacques Cujas
2.3.2.1. Agronomes, Botanistes et Naturalistes cités par Jacques Cujas
2.3.2.2. Architectes cités par Jacques Cujas
2.3.2.3. Astronomes et Géographes cités par Jacques Cujas
2.3.2.4. Écrivains chrétiens et Théologiens cités par Jacques Cujas
2.3.2.5. Écrivains cités par Jacques Cujas
2.3.2.6. Grammairiens et Philologues cités par Jacques Cujas
2.3.2.7. Historiens cités par Jacques Cujas
2.3.2.8. Hommes politiques et Hauts fonctionnaires cités par Jacques Cujas
2.3.2.9. Humanistes cités par Jacques Cujas
2.3.2.10. Imprimeurs et Éditeurs cités par Jacques Cujas
2.3.2.11. Mathématiciens cités par Jacques Cujas
2.3.2.12. Médecins cités par Jacques Cujas
2.3.2.13. Panégyristes cités par Jacques Cujas
2.3.2.14. Philosophes cités par Jacques Cujas
2.3.2.15. Poètes et Fabulistes cités par Jacques Cujas 
2.3.2.16. Rhéteurs et Orateurs cités par Jacques Cujas 
2.3.2.17. Traducteurs cités par Jacques Cujas
2.4. Regroupement par langue / nationalité
2.4.1. Auteurs de langue latine cités par Jacques Cujas
2.4.2. Auteurs de langue grecque cités par Jacques Cujas
2.4.3. Auteurs allemands cités par Jacques Cujas
2.4.4. Auteurs bataves cités par Jacques Cujas
2.4.5. Auteurs britanniques cités par Jacques Cujas
2.4.6. Auteurs espagnols cités par Jacques Cujas
2.4.7. Auteurs français cités par Jacques Cujas
2.4.8. Auteurs italiens cités par Jacques Cujas
2.4.9. Auteurs d’une autre langue ou nationalité cités par Jacques Cujas
3. Généalogie simplifiée des prétendants à la Couronne de Portugal en 1580 
BIBLIOGRAPHIE
I - Sources
Sources manuscrites
Archives départementales de la Haute-Garonne
Série B : Cours et juridictions
Série E : Féodalité, Communes, Bourgeoisie, Familles, Notaires
Série H: Archives ecclésiastiques
Archives municipales de Bourges
Série AA : Actes constitutifs et politiques de la commune.
Série BB : Administration communale
Série GG: Cultes, Instruction, Assistance publique
Archives municipales de Toulouse
Série AA : Actes constitutifs et politiques de la commune.
Série CC : Cadastre, Impôt, Comptabilité
Série HH: Agriculture, Industrie, Commerce
Archives nationales
Registre du parlement de Paris
Bibliothèque nationale de France
Fonds latin
Fonds français
Fonds Dupuy
Fonds Baluze
Nouvelles Acquisitions Françaises
Sources imprimées
Jacques Cujas
Droits romain et canonique
Droit byzantin
Législation
Doctrine juridique
Autres sources imprimées
II -Études
INDEX DES MATIÈRES
INDEX DES NOMS DE LIEUX
INDEX DES NOMS DE PERSONNES
INDEX DES SOURCES JURIDIQUES
Sources romaines et canoniques
Sources «françaises»

No comments: