Search

Loading...

15 July 2015

CFP: "Pensée Politique et Religion" (Aix-en-Provence, September 2016)


WHAT XXVe Colloque international, Pensée Politique et Religion, Call for papers

WHEN September 2016

WHERE Aix-en-Provence
deadline October  31, 2015

Association française des Historiens des Idées politiques

Fondée en 1980, l'AFHIP rassemble plus de 260 universitaires français et étrangers qui, historiens de droit, publicistes, historiens ou politologues, s'attachent à l'étude de l'histoire des idées politiques. Les objectifs de l'association sont la promotion de la recherche et de l'enseignement de l'histoire des idées politiques, ainsi que la publication des travaux de ses membres et la tenue de colloques scientifiques internationaux. Un prix Montesquieu est décerné tous les deux ans à la meilleure thèse en histoire des idées politiques en langue française


Association Française des Historiens des Idées Politiques
Bureau 304 - Faculté de droit et de science politique d'Aix Marseille
3, Avenue Robert-Schuman
13628 Aix en Provence Cedex 1
tel. : +33 4 42 17 28 74 / Fax : +33 4 42 1 28 78





"Cher(e) Collègue,

Lors de la dernière Assemblée générale de l’Association Française des Historiens des Idées Politiques, qui a eu lieu le 21 Mai 2015 à Dijon, il a été décidé que le XXVème colloque international, qui aura lieu à la Faculté de droit d’Aix au mois de septembre 2016, sera consacré au thème suivant: «Pensée Politique et Religion».

La politique, action des hommes pour peser sur leur destin, ne consiste pas en une projection dans l’au-delà. La religion en revanche relie les hommes à ce qui les dépasserait et les fait sortir de leur cadre terrestre. La politique et la religion s’inscrivent donc a priori dans deux champs différents. Pourtant tout au long de l’histoire, la pensée politique s’est largement nourrie de la religion y trouvant une légitimité, voire un sens à ses propositions (cf. Carl Schmitt (Théologie politique (1922)), «tous les concepts prégnants de la théorie moderne de l’état sont des concepts théologiques sécularisés»). Mais s’agit-il d’une instrumentalisation ou de la conséquence de l’idéal dont les hommes ont besoin pour se mobiliser? Est-ce à dire que la religion sortirait indemne de cette relation à la pensée politique? Bien qu’inscrite dans un autre champ que la politique, ne subit-elle pas à son tour l’influence de la pensée politique qui peut même à son tour se faire religion, de la religion civique jusqu’à une religion laïque par une sorte de sublimation? 

Le sentiment religieux aurait précédé l’action politique, mais dès la plus haute antiquité une forte interdépendance s’est instaurée entre les deux, mais cette interdépendance n’est pas identique selon les périodes et les régimes considérés. Par la suite le triomphe du christianisme suscite l’existence d’un Etat chrétien dans lequel s’affrontent plus ou moins ouvertement le pouvoir spirituel et le pouvoir temporel. Avec Marsile et plus encore avec Machiavel, la politique moderne s’affranchit du religieux. Pour autant la relation entre la pensée politique et la religion demeure, elle devient parfois antagonique à moins qu’avec la sécularisation de la vie politique, l’on puisse parler de séparation entre deux champs désormais distincts. 

- Les colloquants sont invités à s’interroger sur les sous thèmes suivants:

I. La relation politique-religion : de la pensée antique à la pensée moderne

II. Le primat de la religion: pensée chrétienne, juive et musulmane 

III. Hostilité ou neutralité de la pensée politique à l’égard de la religion: sécularisation et laïcité 

Dans l’hypothèse où, comme nous l’espérons, vous seriez intéressé par ce colloque, nous vous saurions gré de nous soumettre votre projet de communication (une demi-page) avant le 31 octobre 2015. Nous ne manquerons pas de vous tenir informé de la suite donnée à votre proposition.

Michel Ganzin,
Président de l’AFHIP"

No comments: