Search

Loading...

29 June 2014

BOOK: M. Engamme, A. Vanautgaerden & F. Bierlaire (eds.), The Intimacy of Renaissance Law (Droz, 2014)

Nomodos signals the publication of act of a colloquium on the intimacy of law in Renaissance Europe, blending cultural and legal history:

Abstract and table of contents:
Une fédération a pour vocation de fédérer des individus et des institutions, de fouler des champs non encore labourés, d’inspirer de nouvelles recherches. Pour fêter son cinquantenaire, la Fédération internationale des Sociétés et Instituts d’Etude de la Renaissance (FISIER) a organisé à Bruxelles un colloque international sur la présence obsédante du droit dans la vie quotidienne des hommes et des femmes de la Renaissance, éclatants ou obscurs, célèbres et sans grade. La réflexion s’est focalisée sur cinq figures qui apparaissent comme essentielles: le diplomate, le père, le maître, le pasteur et le juge. Ce faisant, cinq grands domaines ont été abordés: la politique internationale, la famille, l’enseignement, la religion et les questions juridiques proprement dites. Avec chacune de ces figures, réapparaissent Erasme et son oeuvre, cherchant à rendre justice à l’Humaniste par excellence dans les cinq domaines abordés. Du particulier au général, d’une famille de notaires aixois à des traités de diplomates européens, la réflexion se nourrit de détails qui ramènent à l’essentiel, des principes qui interrogent des usages régionaux, la réflexion juridique faisant de plus en plus référence au droit romain qui empiétait, en particulier à Genève, sur les prérogatives du droit coutumier. Cette réflexion offre surtout un panorama étendu qui donne à penser et ouvre des perspectives nouvelles jusque dans notre quotidien le plus contemporain.Pour aborder la question différemment, Valérie Hayaert a commenté, au début de chaque partie, le Pegma de Pierre Cousteau (1555), ces emblèmes juridiques trop longtemps laissés dans l’ombre de ceux d’André Alciat.
Sommaire
  • Max ENGAMMARE, Historique de la FISIER.
  • Max ENGAMMARE, Introduction.
  • Valérie HAYAERT, De l’art de la jurisprudence à celui de l’emblème chez André Alciat et Pierre Coustau: æquiparatio, acumenet satire.
PARTIE I: LE DIPLOMATE
  • Jean-Louis FOURNEL, La question du prince chez Machiavel et Guicciardini: Ecriture(s) diplomatique(s) et écriture(s) de l’Histoire.
  • Monique WEIS, Fondements juridiques et pratiques diplomatiques aux XVIe et XVIIe siècles: l’exemple des relations entre les Pays-Bas espagnols et le Saint Empire.
  • Alexandre VANAUTGAERDEN, Censure et autocensure de l’Education du prince chrétien d’Erasme.
PART. II: LE PÈRE
  • Claire DOLAN, Mythes et réalités du père chez les notaires d’Aix-en-Provence dans la seconde moitié du XVIe siècle.
  • Monica FERRARI, Le rôle du père dans la familia des princes en Italie au XVe siècle.
  • Franz BIERLAIRE, Les droits et les devoirs du père de famille selon Erasme.
PART. III: LE MAÎTRE
  • Jean-Paul PITTION, Surveiller, édifier, punir : le recteur et la discipline au collège et à l’académie de Saumur (1613-1685).
  • Géraldine CAZALS, Le maître dans les statuts des corps de métier toulousains de la Renaissance. René HOVEN, L’image du maître d’école chez Erasme et Thomas More.
PARTIE IV: LE PASTEUR
  • Matthias SCHMOECKEL Der Pastor als Richter? Der Einfluss der lutherischen Reformation auf die untere kirchliche Gerichtsbarkeit
  • Vincenzo LAVENIA, Donner à César ce qui est à César? - Fiscalité et Eglise catholique après l’époque médiévale
  • Jean-Pierre BORDIER, Le procès de Paradis dans la littérature dramatique et didactique de la fin du Moyen Age (XIVe-XVe siècles)
  • William G. NAPHY, Calvin’s Consistory: A Secular Court?
  • Guy BEDOUELLE, Erasme et l’idéal évangélique du pasteur.
PART. V: LE JUGE
  • Ian MACLEAN, Juge et partie: ou la doctrine de la preuve dans les procès intentés contre les sorciers en Lorraine et en Franche-Comté autour de 1600.
  • Richard COOPER, Le juge comme personnage littéraire à la Renaissance
  • Alessandro PASTORE, Le juge, le juriste et le médecin (Italie, XVIe-XVIIe siècles)
  • Silvana SEIDEL MENCHI, Le juge comme confesseur (Venise, 1514-1526).

No comments: